HomeTravelFranceEmmanuel Macron nommera-t-il une femme Premier ministre 30 années après Edith Cresson...

Emmanuel Macron nommera-t-il une femme Premier ministre 30 années après Edith Cresson ?

Edith Cresson, ancien Premier ministre et Carelle Moukémaha, fondatrice d’Inspirante

Juliette Favre — Interview pour l’initiative Inspirante

Juliette Favre — Interview pour l’initiative Inspirante

Agnès-Pannier Runacher – Interview pour l’initiative Inspirante

Agnès-Pannier Runacher – Interview pour l’initiative Inspirante

Anne-Marie Idrac - Interview pour l’initiative Inspirante

Anne-Marie Idrac – Interview pour l’initiative Inspirante

PARIS, FRANCE, May 2, 2022 /EINPresswire.com/ — Le 18 mai 2020, en pleine épidémie et rumeurs d’un potentiel changement de Premier ministre, je publiais l’article « Le prochain Premier Ministre devra être une femme ».

Souvenez-vous de cette période où tous parlaient de la « France d’après », où l’on nous promettait qu’après une telle crise rien ne serait jamais plus comme avant. Dans le cadre de mes activités au sein de l’initiative Inspirante ; initiative visant à sensibiliser la société sur l’égalité entre les femmes et les hommes, je m’étais alors demandée, pourquoi ne pas commencer la France d’après avec la nomination d’une femme à Matignon ?

Car, oui cela fait déjà :

30 années qu’en France, la nomination d’une femme au poste de Premier ministre est associée à un risque politique ;

30 années qu’à chaque nouveau Gouvernement, nous comptons le nombre de femmes qui le composent et nous nous demandons si cette fois-ci le Premier Ministre sera une femme ;

30 années que nous nous satisfaisons de voir des femmes aux portefeuilles les plus importants et/ou régaliens (à titre d’exemple Christine Lagarde à l’économie, Florence Parly aux armées…) ;

Il ne s’agit pas ici de revendiquer l’égalité par principe, ni même de demander une remise à zéro du compteur depuis la Constitution de 1958. Il faudrait pour cela nommer successivement des femmes au poste de Premier ministre durant plus de 61 années… Mais, il convient de faire prendre conscience qu’il y a bien des femmes compétentes pour occuper cette fonction.

Dans le cadre de l’initiative Inspirante, des personnalités occupant des postes à haute responsabilité ont retenu mon attention. C’est le cas de : Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée chargée de l’Industrie, Juliette Favre, directrice de projets stratégique pour le Groupe Essilor ou encore Anne-Marie Idrac, présidente de France logistique, ancienne secrétaire d’État aux Transports et Commerce extérieur, ancienne PDG de la RATP et de la SNCF ; dont les interviews sont disponibles sur inspirante.fr.

Vous l’aurez compris, dans de multiples domaines les femmes au même titre que les hommes excellent et mettent leurs compétences au service de notre société.

Les fonctions de Premier ministre seraient-elles une exception ? Je ne le pense pas.

Il devient urgent de briser cette spirale infernale qui conduit certains à s’imaginer que ce poste n’est pas occupé par une femme, car il n’y en aurait pas de compétente.

La France d’après, la France de demain, la France de l’après-crise doit se faire avec tous et notamment celles que notre société a trop longtemps exclu : Les femmes et la jeunesse de France. Nous devons changer les mentalités, évoluer, innover, et surtout inspirer.

En finalité, la seule véritable question qui se pose est la suivante : Est-ce qu’Emmanuel Macron aura le courage politique de nommer une femme au poste de Premier Ministre ?

Carelle Moukemaha
Correspondance
+33 7 77 16 66 42
ccmoukemaha@hotmail.fr
Visit us on social media:
Facebook
Twitter
LinkedIn


Must Read
- Advertisement -Микроигольчатый RF в Киеве
- Advertisement -клиника лазерной и клеточной медицины киев
- Advertisement -спа киев
Related News